top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurlaurentbarrera

Article anglais de Photobook_reviewer

Merci beaucoup à Alex Prior pour son bel article sur son compte instagram @photobook_reviewer suivi par plus de 12000 abonnés passionnés de livres photos.



Son article du 6 avril 2023 ainsi que son post sur la poésie de l'ouvrage Koï est plein de poésie et de subtilité. Pour les francophones, voici une traduction qui s'en approche :


Des fantômes silencieux planants, non pas des profondeurs mais des profondeurs intermédiaires où la lumière pénètre et où leurs formes écaillées soyeuses peuvent être distinguées. Leur vol langoureux comme celui de... - Parfois en brisant la surface pour laisser un croquis de leur présence gravé momentanément contre les couches vitreuses incertaines de l’eau. À moitié immergé et à moitié visible comme s’il était divisé entre deux mondes différents. - Des écailles de nuances ondulantes parfaites comme si elles étaient peintes et repeintes par la main d’un artisan. Ou comme des vestes de soie exquises si fines qu’elles semblent se dissoudre dans l’eau. Semblant dessiner dans des couleurs errantes et des teintes allumées de tout ce qui passe à côté d’eux. - Danser l’un devant l’autre nageoire à nageoire, queue à corps. Un ballet aquatique élégant et mystérieux.


Et voici le texte original en anglais:

Koi by Laurent Barrera (@laurent_barrera) "Silent gliding ghosts, not of the deep but of the in-between depths where light penetrates and their silken scaled forms can be made out. Their languorous flight like that of - Occasionally breaching the surface to leave a sketch of their presence etched momentarily against the waters uncertain glassy layers. Half submerged and half visible as if split between two different worlds. - Scales of perfect undulating shades as if painted and re-painted by the hand of an artisan. Or like equisite silk jackets so fine that they appear to dissolve in the water. Seemingly drawing in stray colours and lilting hues from whatever happens to pass by them. - Dancing past one another fin to fin, tail to body. An elegant yet mysterious water ballet." - First edition of 500 copies, signed Self published


Sa deuxième publication met en avant les photos retravaillées à l'aquarelle, voici le texte dans les deux langues :


"Scales of perfect undulating shades as if painted and re-painted by the hand of an artisan. Or like equisite silk jackets so fine that they appear to dissolve in the water. Seemingly drawing in stray colours and lilting hues from whatever happens to pass by them."


Des écailles de nuances ondulantes parfaites comme si elles étaient peintes et repeintes par la main d’un artisan. Ou comme des vestes de soie exquises si fines qu’elles semblent se dissoudre dans l’eau. Semblant dessiner dans des couleurs errantes et des teintes allumées de tout ce qui passe à côté d’eux.




13 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page